Mystique

Là-bas, vous le savez, tout m’émerveille.
Tout me semble prodige, là-bas…Je suis mystique!
Prenez…La course de la lumière, à travers les nuages.
Si changeante, au gré des trouées orageuses.
Elle glisse , cette belle luminosité de fin d’été, majestueuse, sur la peau des flancs des montagnes en émoi.
Créant un spectacle grandiose!
Mystique et lyrique.
Le Grand, comme le Petit m’enchantent.
Un écureuil subrepticement aperçu…Oui, mais si roux!
Spectaculaire ou minuscule, je me mets aussitôt à l’arrêt.
Bien sûr là-haut, ça donne un peu le vertige. Mais c’est si bon ce frisson de liberté.
Et quand une marmotte, grasse à souhait, dorée comme une brioche, jaillit sur mon chemin, effrayée par la grande bête que je suis, j’ai envie d’applaudir comme un bambin.
Et aussi, il y a l’odeur si puissante de la forêt, quand elle accueille la pluie…Enfin.
Tous ces parfums qui se mêlent alors. Ceux qu’on reconnaît, et ceux qu’on invente.
En fait, c’est aussi un bain que je vais prendre là-bas. Un bain de vérité.
Remis à ma juste place. Tout petit, mais éperdu d’Amour, devant tant de Beauté.
Quête, Pélerinage, Baptême, cet endroit a pour moi, quelque chose de sacré.
Notez, je ne suis d’aucune religion, sinon de toutes!
Je n’aime pas l’idée aliénante d’une Eglise régissant ma vie, mais je crois avoir cependant le goût du sacré.
Cela me semble fait, d’humilité, de respect et d’amour pour la Vie.
Tout ça est sûrement un peu naïf, mais à mon âge, je peux enfin me le permettre. 🙂