Oser l’Amour

Trencadis ( débris de céramique ) au parc Güell à Barcelone Il faut encore et toujours se battre contre la morosité ambiante. Certes, la situation est loin d’être facile. Mais au regard de… Lire la suite

Malaxe

Entre tes doigts l’argile prend forme. L’homme de demain sera hors normes. Un peu de glaise avant la fournaise qui me durcira. Je n’étais qu’une ébauche au pied de la falaise. Un extrait… Lire la suite

Luminescent

Aux portes des temples hindous de Bali ils veillent. Certes ces monstres sont hideux, mais comme ils sont aussi protecteurs, on les pare de sarongs et de fleurs. Si l’on souhaite s’apaiser, se… Lire la suite

Grand Choral

Leur domaine s’appelle Meauvejane. C’est un petit paradis, isolé dans la campagne Martégale. Ce couple passionné d’horticulture y cultive mille variétés de fleurs. Leur collection d’ris est la plus impressionnante que je connaisse.… Lire la suite

Aux armes!

Resplendissante sous le soleil, au bord de la Méditerranée, Je connais une belle ville d’art. Librement créative, si cosmopolite qu’elle en est joliment bariolée. Elle est fière de son histoire millénaire. La plus… Lire la suite

QUATRE HEURES

Un juge, un commissaire, un magistrat, je ne sais de quelle espèce, vient de venir. Je lui ai demandé ma grâce en joignant les deux mains et en me traînant sur les deux… Lire la suite

J’espère que les Russes aiment aussi leurs enfants

Il y a cet immense dôme de cristal. Et puis ce long filin d’acier qui pend en balancier. A son extrémité une faux géante. Une horde grouillante d’araignées velues, elles escaladent la voûte… Lire la suite

Maelström

Voilà des semaines que dans notre sommeil des images de guerre viennent scander nos nuits. C’est la profonde amertume d’un seul homme et sa soif inextinguible de vengeance qui ont jeté avec une… Lire la suite

de bruit et de silence

Un jour à Londres je me suis perdu dans un tableau d’Yves Klein. En me plaçant à bonne distance, de manière à ce que mon empan visuel embrasse totalement la surface de la… Lire la suite

Cold song

Ce matin , dans ma bouche, on a déposé l’obole mortuaire. Une bien maigre pièce, sur ma langue bleuie par ce décès cholérique et soudain. Traverserais-je le Styx sans encombre? Dans la brume… Lire la suite