Dans les pas de Zoltan Chapitre I

Cela faisait deux années que je n’avais pas quitté le territoire national. Qu’est ce que ça fait du bien d’aller voir ailleurs.! Marcher le nez au vent dans une ville inconnue. Entendre une autre langue comme une musique étrange. Se frotter même brièvement à une autre culture.

Je vous invite en deux temps ( un seul article serait sûrement indigeste) à me suivre dans mes pérégrinations à Budapest. Cartes postales en tous genres, donc, malgré le froid intense beaucoup de chaleur aussi. je garde encore, le souvenir de l’odeur des délicieux kortoskalacs ces  » gâteaux cheminées » que l’on vend partout, même dans le métro et qui donnent à la ville entière un doux parfum de pâtisserie. .

A suivre donc…Si vous le voulez bien 🙂