Le vent nous portera

Nous voici, une fois encore, à la croisée des chemins.

Il est important de ne pas perdre la boussole.

Prendre la bonne direction est bien un choix crucial.

Mais résister au chant des sirènes, à tous les écueils et aux vents mauvais, n’est pas chose si aisée.

Sachons garder l’esprit ouvert et les sens en alerte.

Oui restons aussi, farouches, voire…indomptables.

Il nous faut donc croire à la fin de la nuit.

C’est alors que porté par le rêve, le vent se fera caressant tissant dans nos cheveux des guirlandes parfumées.

Tout là-haut sur la colline enfin juchés, loin du tumulte, de nos mains de géants tels des enfants joyeux, nous jouerons à chasser, une à une les lumières de la ville, si basse dans la vallée.

Et nous nous laisserons boire par le jour naissant du plus beau des étés.

ROSE DES VENTS

Une bonne année!