Quand septembre arrive

2/9/12

Certains jours , comme aujourd’hui, je soupèse un peu ma vie.

Je la pose délicatement dans ma paume, et je l’examine, minutieusement, sous toutes les coutures.

Et elles sont nombreuses.

Alors je souris.

Mais oui ça tourne!

ça tourne encore Bonhomme!

Tu accumules les kilomètres au compteur?

Quelle importance, si l’appétit reste entier!

IL y a tant de choses à vivre encore.

L’orage est loin maintenant.

Mais jamais cette douce pluie qui l’a remplacé ne cesse vraiment.

Un fin rideau d’humeur aqueuse.

Tu colores, tu colores, mais à l’intérieur tout est d’un joli gris soyeux, indélébile.

Il ne faut pas avoir peur de toutes ces petites rides qui se multiplient.

C’est d’avoir tant souri.

Et tu sais encore le faire.

Sentier ( pastels sur papier )

Eh oui, j’ai eu 65 ans le 3 septembre 🙂

Photos prises au cap Couronne dans les Bouches-Du-Rhône