Fusion

The sun died with my love.

When you let me blu.

The summer died too.

My love and the sun is the same.

14/11/11

(Conversation surprise aux portes de l’Olympe.)

Malgré lui le nain se bat toujours et dit:

-Qu’on me rende le soleil, il m’appartient!…J’en veux encore.

-Quoi? Ce rejeton si malingre se prétendrait-il fils d’Hélios?

-Laisse passer les dieux, eux seuls sont beaux et aimables.

-Tu peux à loisir les admirer derrière le grillage de ton poulailler.

-Ta lourdeur a fini d’amuser.

-Tu pues!

-Ici tout est éthéré.

-Ne vois-tu pas que ton désir obscène provoque en nous l’angoisse?

Mais l’insecte écrasé bouge encore.

La vie reste en lui.

Etre un homme pas un dieu cela oblige.

-Allons, allons a-t-on jamais vu quelqu’un mourir de la répulsion qu’il inspire?

-Tu peux être chien fidèle si tu insistes!

-Amant?

-Sais-tu seulement ce qu’est la FUSION?

-Tu n’auras pas ce don!

-Ta prétention est exorbitante!

-Et tu es…Si répugnant.

-Piteux mortel, pour toi le douloureux plaisir solitaire sera bien suffisant.

-Passe ton chemin, et disparais!

Et le nain, penaud, s’exécute.

Fusion

Techniques mixtes sur papier ( 100 x 65 cm)