Liberté

Sur mes cahiers d’écolier…

…Sur les marches de la mort…

J’écris ton nom.

…Je suis né pour te connaître, pour te nommer…

L I B E R T E

A mon collègue Samuel ce fraternel hommage