Arrêts sur images ( volume I )

Cette fois je laisse couler le fleuve. je suis déjà si loin en aval. Il y a tous ces cartons à dessins. Je peux m’arrêter un instant et admirer les paysages. Si nous sommes faits de l’étoffe de nos rêves, mon étoffe à moi c’est un peu le papier et mes rêves ce que j’y dessine.