Bouquet fantôme

– Et si des roses, je ne conservais que l’esprit?

– Que veux-tu dire?-

-Eh bien, imprimer juste quelques traces de matière colorée sur un papier sombre. 

-Un bouquet fantôme?…en somme.

– C’est ça…comme l’idée d’un parfum…lumineux.

J’ai besoin de peindre, comme de boire ou de manger, oui, je suis un être excessif, tant pis ou tant mieux.
Si je peins c’est pour montrer, et pour qu’on m’aime.
Je m’excuse auprès de ceux qui passent par là, et à qui je ne donne pas de réponse. S’il vous plait ne prenez pas mon silence pour du mépris ou de la négligence. C’est juste que je n’ai pas le temps. Il faut que je choisisse, peindre ou diverger, Je vous aime, aimez-moi…

Ce n’est peut-être pas grand chose mais c’est authentique.