Les dentelliers

Voilà que partout des murs s’élèvent, voilà que les frontières se hérissent de barbelés, on grillage, on ferme, on enferme, la peur de l’autre s’installe durablement.

Alors, il y a ceux qui protestent et peignent sur les murs leur révolte. et puis il y a ces dentelliers, eux aussi artistes de l’éphémère, plus discrets, ils tissent sur les grilles comme sur des canevas, des petites oeuvres, qui sont autant de pansements.

Ils nouent, ils attachent…

Ils s’efforcent encore de fabriquer du lien.