Fugace

L’été aurait-il le même parfum, s’il n’était pas éphémère?

Avant que ne s’efface de ma mémoire, le souvenir de cette belle journée que j’ai vécue comme une …célébration.

( Oui, je sais, l’euphorie que provoque cette saison peut nous conduire parfois à commettre quelques abus de langage, quelques exagérations.) 

Avant, donc, que ne s’évanouissent les émotions puissantes mais fugaces, nées de l’instant…un dessin pour garder la trace.

Pins à Port d’Alon, dessin à la plume et à l’encre… sépia.