Lâcher prise

Déjà les mélèzes roussissent.

Va, il est temps de prendre tes quartiers d’été.

L’estivage?… Oui,  là-haut.

Et puis, tout contre la belle nature,

Le nez dans le coeur des fleurs,

et les pieds dans les torrents,

retrouvant l’authenticité et la simplicité,

tu pourras,

Lâcher prise… pour de bon.

 

P1100841