Welcome to the new age

J’ai la chance d’avoir deux  » chez moi « , je vais donc, après en avoir fait une cure assez longue, fuir la foule et la canicule pour me réfugier à 2000 mètres.

Mais avant cela, je jette un coup d’oeil sur quelques clichés en noir et blanc, que je n’ai pas eu l’occasion de publier.

C’est déjà presque le temps du bilan du printemps et de l’été.

Allez, un p’tit melting pot! 🙂

Tempus fugit