Le fonds et la forme

Le dimanche, quand je suis à Marseille, c’est, musée.
Il y en a une douzaine et beaucoup sont gratuits ce jour-là.
Alors je n’hésite pas, je visite, et je revisite.
J’adore me promener dans ces beaux lieux, déserts, aux heures où je les fréquente.
Ici, le musée Cantini, dédié à la peinture contemporaine.
Et le fonds m’intéresse autant que la forme.
Le luxe, le calme d’un bel hôtel particulier,
l’exubérance, voire parfois la violence de certaines oeuvres, contrastent.
Et Hélèna?…La cerise sur le gâteau.
Joyeuses Pâques!!