Aurore

C’est le début d’un jour nouveau.
Pourtant, tu parais déjà si lasse.
La nuit fut si profonde.
Et tes rêves si lourds.
Ou peut-être, ne veux-tu pas quitter le sommeil?
Ce geste d’abandon et de refus en même temps.
Je t’en prie regarde moi Aurore!
Non ne pleure pas.
Tu es si belle!

Aurore
D’après Michel-Ange
Tombeau des Médicis à Florence
Techniques mixtes sur papier