Marseille je t’M

En cette fin d’année, j’ai l’envie de dire, une fois de plus, ma passion ( Non le mot n’est pas trop fort. ) pour Ma ville. C’est un amour de jeunesse, mais qui dure encore. En fait c’est depuis que je photographie Marseille que j’apprends vraiment à capter son âme.
J’aime son cosmopolitisme du Sud, son esprit libre, frondeur, ses odeurs marines et sa lumière sans pareille.
La cité est comme une femme qui sait qu’elle est belle, mais qui s’en fiche. Elle ne se maquille pas.
Elle n’a pas à paraître. Elle n’a rien à prouver. Son histoire et son merveilleux décor parlent pour elle.
J’adore arpenter ses rues, mon appareil de photo à la main, à l’affût d’un détail, ou d’un portrait qui comblera mon désir.
Ah! Que Ma ville est belle!