ou je rêve ou je crève.

Il y a le froid.
Il y a la misère.
Il y a la bêtise.
Il y a la solitude.
Il y a la folie.
Il y a la haine.
Tant de laideur.

Alors moi je peins un monde qui n’existe pas.
Et alors?
Ou je rêve ou je crève.