Un monde merveilleux

Quand je photographie, il m’arrive parfois de n’avoir d’autre but que de jouer avec les formes que m’offre la réalité.

Ensuite, je triture les cadrages, les couleurs, la lumière, pour créer des images oniriques.

Chercher un brin de poésie dans ce qui est banal, me fait rêver.

J’ai ainsi une réserve de clichés qui n’ont ni queue ni tête, mais qui comblent ma recherche esthétique.

Le contexte des prises de vues importe peu, seul l’aspect graphique m’intéresse alors et l’intemporalité.

Le monde n’est-il pas plein de merveilles?

Extraits.