Chers souffrants

J’ai du, pour travailler, renoncer aux tongs.
Je porte désormais des chaussures fermées… C’est dur! 🙂

Les pieds, c’est comme la chèvre de Monsieur Seguin, ça a besoin d’espace et de liberté. 🙂