Le droit à l’erreur

Le droit à l’erreur.

En Anglais,ça claque et ça sonne!
A mistake.
En français, ça murmure et ça pleure!
Une erreur. 🙂
Saurais-je faire et non seulement dire: » je regrette. »?
Puis-je effacer une maladresse, et continuer, comme si de rien n’était?
M’accordera-t-on le droit de trébucher?
Je sais, le Passé, c’est le Passé, et tant pis s’il résonne si fort.
Mais moi, avec ma gomme…
Je fais de la magie…Je dissous l’imparfait!
Avec un peu de blanc, j’évide, je fais disparaître.

Après une profonde respiration, je recommence.
Une Renaissance!
Je me donne une autre chance.
Oui! J’ai le droit d’oublier, le droit de renier.
Je peux faire du neuf.
Et renvoyer au néant, les essais, les errements.
c’est bien qu’il me faille réinventer.
Parfaire.
Epurer.
Même au prix, peut-être, de la perte d’une naïve sincérité.
Ne faut-il pas viser la perfection?
Ou pour le moins, en étant plus modeste, le meilleur?
C’est cela, je dois revenir à l’essentiel…

Sur une idée de Mimi Pinson