L’amandier

Alors que du flamboyant et automnal érable il ne reste qu’une seule feuille.
Lui, au coeur de l’hiver, décide qu’il est temps.
Et voilà qu’il se met à fleurir.
L’amandier n’a peur de rien.
Ni du gel assassin, ni du Mistral,
qui fait de sa floraison , une pluie de Carnaval.
Et c’est avant l’heure, qu’il nous offre un printemps fragile.
Une promesse, juste une promesse.