Adagietto

Est-ce le manque d’amour?
Le poids de cette solitude, qui m’étouffe?
Ou bien juste de la complaisance? Pour un etat d’âme qui finalement me comble.
Et dont je m’abreuve.
Tant pis ou tant mieux.
Je suis triste et heureux en même temps.
C’est l’âme de Mahler qui fait scintiller novembre.