Eyjafjöll

En ce matin du 14 avril 2010, nous décidons pour conclure notre séjour, d’aller voir le Bouddha d’or dessiné sur la montagne.

Puis nous visitons quelques temples.
L’ambiance est au recueillement.
C’est la veille du nouvel an bouddhique.
SongKran, la fête de l’eau.

Sans même nous en rendre compte, nous accomplissons quelques rîtes.
Il y a même un gong qui nous incite à formuler des voeux.
Ce que nous faisons.

Peut-être est-ce  » L’effet papillon  » ?
A l’autre bout du monde, en Islande, Eyjafjöll entre en éruption.
Le lendemain bloqués à Bangkok, nous célébrons le nouvel an.

Au merveilleux Wat Pho.

C’est ainsi que nous sommes restés une semaine de plus, au pays des éléphants.
Deux semaines c’était décidément trop court!…Euh nous sommes, mon frère et moi, désolés, nous êtions loin de nous douter, qu’un petit coup de gong, pourrait avoir un tel impact. 🙂