Les (Més)aventures de P’tit Bonhomme

Ce diaporama nécessite JavaScript.

P’tit Bonhomme se fait son cinéma.
Au creux de belles femmes endormies,
il imagine de voluptueux voyages.
le long de leurs courbes,il se promène.
Dans la pénombre,lentement,à tâtons,
il explore toutes les vallées,
humant le parfum de chaque cavité.
Furtif aussi parfois,
il ose goûter aux peaux.
Il caresse même… et fredonne aux oreilles délicates des dames… »Au clair de la Lune… »
Elles ne le chassent plus.
Elles sentent à peine sa présence.
Il est si fin,bien trop léger,quasi transparent.
La nuit,il glisse sous leur porte.
Et…quand,bien après,apaisées, elles dorment enfin,dans un sensuel abandon,
il reste là longtemps ,sans bruit,à les adorer.
Comme un gardien fidèle veillant sur leurs rêves.

Oui,mais il n’est fait que de papier qu’on peut froisser,si aisément,et de plus… il est si p’tit…Hi hi.