Kaléidoscope ottoman

Les odalisques du harem de Topkapi,enfermées dans leur prison dorée,pouvaient à loisir, allongées sur les sofas de soie, détailler la décoration des plafonds et des murs.Devant tant de magnificence on en oublierait presque que c’est une geôle que l’on visite.