A gorge pleine

 

Feux folets sur la lande,ou bulles déjà grises,

Quand la mousse tendre du Bonheur nous frôle,

Légers,nous y sommes,le corps tremble,si l’air caresse.

Si fragile est l’instant,si vite il disparaît.

A gorge pleine,il faut y mordre,

Et se lécher les lèvres.